Anim' Partout

Anim' Partout

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?


5 petits jeux de théâtre

Voici 5 jeux autour du théâtre à essayer avec les enfants pour commencer le théâtre dans la joie et la bonne humeur ! Vous pouvez proposer les 5, ou bien choisir un ou deux jeux selon vos objectifs principaux. Ce sont des jeux souvent utilisés par les troupes de théâtre comme échauffements au début d'une séance.


Le jeu des 5 vitesses

Le jeu des cinq vitesses permet de travailler sur les déplacements et de réveiller le corps.

Donnez pour consigne aux enfants : Vous pouvez marcher à cinq vitesses différentes. 1, c'est trèèèès lent, et 5 très rapide. Allez-y, avancez en vitesse 1 pour commencer.
Ensuite, changez de vitesses plusieurs fois. Après quelques changements, proposez-leurs des variantes : "Les filles vitesse 3, les garçons vitesse 1" "Ceux qui sont nés avant 2006, vitesse 3 ! Les autres vitesse 5 !".
L'étape suivante est d'associer à chaque déplacement un sentiment, l'expression d'un ressenti. La vitesse 5 peut par exemple correspondre au stress et la 1 à un ennui extrême.

Après 5mn de cet exercice, tout le monde est dans le bain : le corps est réveillé, on a commencé à jouer des émotions, bref la séance peut démarrer vraiment ! Pour les plus jeunes, réduisez le choix de vitesses : de 1 à 3 par exemple.


Le jeu de potobonomo

Ce jeu est un jeu d'échauffement de la voix et de communication entre deux partenaires très utile si votre but est ensuite de jouer des saynètes à deux personnages. Attention il se joue en nombre pair uniquement !

Il nécessite en préparation d'écrire sur des petits papiers des sons composés d'un son consonne (b, c, d,...) et d'un son voyelle identique pour tous les sons. Par exemple, Po, To, Bo, No, Mo, Co, Do, Go... Il vous faut autant de combinaisons voyelle-consonne que votre groupe d'enfants divisé par deux (exemple, ils sont 12, prenez 6 sons). Ecrivez chaque son deux fois. Découpez ensuite autant de petites étiquettes-sons que d'enfants. On met les enfants en deux lignes et on leur distribue les petits papiers (une série de son par ligne, une étiquette par enfant). Les enfants doivent au plus vite retrouver leur "frère de son" ou "soeur de son" : il faut prononcer le son bien fort et surtout distinctement !

Ce jeu échauffe la voix et permet de développer l'écoute.


Le jeu des réponses

On fait deux lignes d'enfants placées face à face et chaque enfant doit penser à une petite phrase simple. Deux enfants placés face à face se rapprochent l'un de l'autre et chacun d'eux déclame sa phrase. Ils ont alors une minute pour trouver une phrase qui aille à la fois avec la première et avec la seconde phrase prononcée.
Exemple : Phrase 1 "J'ai faim !" / Phrase 2 "Il fait beau dehors." Les phrases pourraient être connectées entre elles par une phrase comme "Chouette, on va pouvoir faire un barbecue !" ou "Allons manger en terrasse alors !".

Le but de cet exercice est de s'entraîner à improviser. C'est un très bon échauffement avant de proposer une saynète non préparée.


Le jeu de l'impro devinée

Les enfants sont assis en cercle et l'un d'eux se lève pour aller mimer qu'il "frappe à la porte" d'un autre. L'autre "ouvre sa porte" (toujours en mimant) et l'enfant qui a frappé doit alors improviser une situation qui explique qui il est, chez qui il frappe et pourquoi. Par exemple, c'est un jeune homme qui vient offrir un bouquet de fleur, le facteur qui livre un colis, le voisin qui se plaint du bruit... L'animateur peut être le premier qui va frapper à une porte afin de montrer un exemple de situation et d'encourager les enfants.

Ce jeu permet à la fois un travail sur l'improvisation et un travail sur la clarté du jeu.


Le jeu du zappeur

Chaque enfant est une chaîne de télé. L'animateur pointe du doigt un enfant pour allumer cette chaîne et l'enfant doit aussitôt improviser une situation télévisuelle : publicité, météo, film, dessin animé, journal télévisé, reportage... Tout enfant qui n'aura pas réussi à réagir au moment ou le zappeur a zappé sur lui quitte aussitôt la télé pour devenir lui-même zappeur jusqu'à ce qu'un autre rate le coche à son tour. Le zappeur réintègre alors la télé et l'autre enfant devient zappeur.

Ce jeu permet d'explorer les tons de voix à travers les différentes situations, du ton enthousiasme de la pub à la scène triste d'un film en passant par la neutralité souriante de la météo. Il peut aussi servir de bilan pour tester la capacité d'improvisation des enfants !


Commentaires