Anim' Partout

Anim' Partout

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?


Les enfants "surdoués"

Qu'on les appelle HP (haut potentiel) ; HQI ou THQI (respectivement Haut Quotient Intellectuel et Très Haut Quotient Intellectuel) ; enfants précoces ; enfants surdoués... Ils ont en commun d'être dotés de capacités intellectuelles plus élevées que la moyenne de leur âge. Ils sont différents des autres et si au premier abord cela peut paraître positif, ils ne le vivent pas toujours bien... Quelques profils et pistes pour les accompagner dans le cadre d'un ACM.
Note : les prénoms des enfants cités dans cet article ont été modifiés.


Définition et caractéristiques

Le QI est une mesure de l'intelligence qui, bien que discutable, sert de base au diagnostic de l'enfant surdoué. Le QI est calculé selon un rapport entre l'âge réel d'un enfant et son âge mental. Exemple, si un enfant de 10 ans réussit les tests habituellement réussis par des enfants de 12 ans, il a un âge mental de 12 ans. Son QI est de 120 : (12/10)x100.
Usuellement, on définit le retard mental comme un QI inférieur à 70 et les enfants HQI par un QI supérieur à 130.

Après cette intro quelque peu mathématique, penchons-nous sur les caractéristiques des enfants HQI et THQI. Ces caractéristiques sont assez communes mais pas obligatoires, et elles ne sont pas forcément partagées que par les HQI.
  • Curiosité, soif d'apprendre, tendance à questionner les adultes
  • Peur de mal faire et perfectionnisme - qui peuvent conduire à des colères de frustration, à une dévalorisation de soi... Lorsque l'enfant n'arrive pas à faire quelque chose.
  • Intérêt qui peut aller jusqu'à l'obsession pour certains sujets ; souvent considérés "pas de leur âge" (de l'Egypte ancienne aux comportements des abeilles)
  • Apprentissage précoce du langage, de la lecture ; langage développé et soutenu pour son âge ; humour (ironie, jeux de mots) développé
  • Capacité de concentration élevée dans les domaines qui l'intéressent
  • Altruisme, sens de la justice, grande sensibilité émotionnelle
  • Capacité à faire 2 choses à la fois (suivre un film en jouant aux Légos par exemple)
  • Bonne mémoire


Quelles conséquences en accueil de loisirs ?

Au sein d'un accueil de loisirs, l'enfant sera en décalage avec les autres sur 3 plans : la maturité, les centres d'intérêts, et le rythme. Quelques exemples.

"T’sais, mon fils pensait apprendre la physique quantique – j’exagère à peine – alors qu’il apprenait plutôt à tenir des ciseaux. D’un ennui to-tal pour mon petit intello." déclare Anaïs Leclerc-Gignac, maman d'un enfant précoce, au sujet de son entrée à l'école. Elle évoque un enfant dont le cerveau est une formule un, forcé, avec les autres, d'aller "à la vitesse d'un escargot".

En ACM, ces enfants vont souvent être enthousiastes à l'idée de passer une journée active et stimulante ; mais vont montrer une tendance à papillonner : passer rapidement d'une activité à une autre, voire commencer une activité que vous aviez prévu pour 45mn et la terminer en 10 parce qu'il est plus rapide, avant de réclamer aussitôt quelque chose de nouveau. Ils vont parfois s'agacer de la lenteur des autres.
J'ai ainsi eu un petit Louis, 4 ans et demi, en CP (oui : il était né au mois de décembre et avait sauté une année de maternelle, donc il a fait sa rentrée au CP à l'âge de 4 ans et demi), qui était un excellent élève sur le plan scolaire et qui lors de mes activités se montrait rapide et vif d'esprit. Son défaut principal était qu'il passait son temps à reprocher aux autres de ne pas être aussi vifs et intelligents ! Ils vont aussi être déçus de ne pas faire ce qu'ils attendaient - comme la petite Lucie, 3 ans, qui au soir de son premier jour d'école était en larme parce qu'au cours de cette journée, elle n'avait pas encore appris à lire...

Ces enfants peuvent aussi présenter un décalage corps-esprit : leurs mains encore maladroites ne pourront pas réaliser la maquette d'amphithéâtre romain dont leur cerveau mature rêve. Par ailleurs, ils peuvent avoir l'autonomie de leur âge pour la vie quotidienne (lacets, habillage, douche, repas...) tout en ayant des envies d'activités de plus grands.
 


Pistes pour aider les animateurs

Proposez des activités occupationnelles pour les enfants les plus rapides, mais en gardant un lien avec le thème - pour une activité à thème Harry Potter, j'avais proposé des mandalas représentant une chouette par exemple. Les garder occuper leur permettra de se sentir actifs et évitera qu'ils ne monopolisent votre attention... Si vous pouvez, installez un coin livres ou jeux libres pour que les enfants qui ont fini puissent se mettre à l'écart et faire autre chose.

Ces enfants peuvent se laisser absorber par une activité nouvelle, surtout s'ils la découvrent tout juste : veillez à leur proposer du changement ! Invitez-les à laisser le manuel pour le sportif, le sportif pour le culturel... Ils ne rechigneront en général pas à essayer de nouvelles choses. Ils peuvent cependant être moins enthousiasme face au sport. Faut-il les forcer dans ce cas ? Déjà j'aurais tendance à dire qu'en centre de loisirs on ne force pas l'enfant, c'est un peu le principe du terme "loisirs"... En revanche les encourager, oui !

Enfin, une clé valable pour tous les enfants : communiquez avec les parents, qui sont les personnes qui connaissent le mieux leur enfant. Ils pourront vous aiguiller !


Commentaires