Anim' Partout

Anim' Partout

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?


Quelques jeux de société de narration

Les jeux de société peuvent être un bon moyen de raconter des histoires. Dans certains, c'est même le but principal et tout l'intérêt ludique se base sur les histoires que racontent les joueurs. Petit tour d'horizon de ces jeux, géniaux en veillée ou pour des moments calmes mais drôles !


Oui seigneur des ténèbres

Les enfants sont vos serviteurs gnomes, vous êtes leur maître le seigneur des ténèbres. Une position plutôt sympa non ? Sauf que vos gnomes sont absolument lamentables : ils ont raté la mission que vous leur avez confier. Ils vont devoir éviter de finir exécutés par le maître des ténèbres à l'aide de cartes "Excuses" et "Action". Une mécanique très sympa, aisément modifiable pour changer le thème ; et qui fonctionne très bien avec des ados / préados. Après un peu de pratique, confiez le rôle de "seigneur des ténèbres" aux enfants à tour de rôle !
Autre qualité de ce jeu, vous pouvez y jouer avec jusqu'à 16 joueurs ce qui laisse la possibilité d'animer un grand groupe !



Une bonne vidéo vaut mieux qu'un long discours !


Chimère

Chimère se joue en deux temps : une première phase de jeu ou il faut trouver un corps, une tête un un arrière-train pour construire une chimère ; et une seconde phase ou il faut expliquer pourquoi cette chimère mérite de gagner un prix. Ce prix, défini par une carte, peut aller de "la chimère la plus dangereuse" à "la chimère la plus inutile" ! Chaque joueur dispose d'un temps de parole pour convaincre les autres que c'est bien sa chimère à lui qui mérite le prix. Cette partie narrative donne souvent lieu à de grands éclats de rire !
Un jeu pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans, qui peut totalement s'inscrire dans un thème Halloween puisqu'il s'agit de créer de drôles de monstres...Enregistrer
EnregistrerEnregistrer

Il était une fois

Il était une fois se présente comme étant "Le jeu pour raconter des histoires". Chouette, c'est justement l'objet de cette sélection ! Dans ce jeu, chaque joueur possède des cartes qui sont des éléments de contes de fée et doit raconter son histoire. Chacun peut couper l'histoire des autres dans une joyeuse anarchie : "C'est l'histoire d'une princesse..." "Non, c'est l'histoire d'un ogre !"
Un jeu sympa pour revisiter l'univers des contes de fées, ou le mécanisme ludique n'est pas extraordinaire mais la narration est au rendez-vous ! De plus il est vite compris et vite expliqué, et accessible dès 6 ans.

 

En bonus, les illustrations du jeu sont vraiment sympas !


Comment j'ai adopté un gnou

Comment j'ai adopté un gnou est un jeu loufoque et injuste. Le principe est de lancer deux dés chiffrés de 1 à 6. Si l'on fait 3 et 4 ; on peut choisir de raconter l'histoire numéro 34 ou 43. Si l'on fait un double, les joueurs lui proposent des thèmes et il choisit celui qui l'inspire. S'il fait un double 6, le joueur n'a pas le choix, il doit raconter "Comment j'ai adopté un gnou" !
Pas facile... mais heureusement le joueur a pour l'aider 6 dés à lancer du plus clair au plus foncé, qui lui donnent des connecteurs pour continuer son histoire ! A chaque panne d'inspiration, il peut en lancer un pour trouver la suite.
Enfin, le joueur doit calculer son score en lançant l'un des dés numéroté. Si les autres joueurs estiment son score trop bas, ils peuvent l'autoriser à lancer un second dé et le score du joueur correspond alors au total des deux dés ! Ce système peut se révéler très injuste - les créateurs du jeu revendiquent dans la règle que "La vie est injuste, or ce jeu c'est la vie" - mais après tout, on peut sauter cette étape et donner une note via un jury d'enfant ou faire le score de mille autres façons...
Parmi les dés, un dé noir permet à n'importe quel joueur d'interrompre le joueur qui raconte avec une petite phrase comme "Moi, ça me rappelle..." : une façon d'inviter tout le monde à s'exprimer !
Bonne nouvelle : la boite est toute petite, elle ne vous encombrera pas si vous décidez d'emporter le jeu partout avec vous - de la maison au centre de loisirs, puis en mini-camp glissée dans vos bagages... Et même en colo randonnée ou l'on tente de limiter le poids du sac !

La règle du jeu en téléchargement et plus d'infos ici.

 


Petits Meurtres et faits divers

Comme son nom l'indique, ce jeu est un jeu d'enquête. On a un inspecteur, un greffier, et des suspects dont l'un est coupable. Si cette base peut rappeler le jeu des Loups garous de Thiercelieux ; la mécanique de jeu repose ici beaucoup plus sur la tchatche ! Impossible en effet de gagner silencieusement en restant discret toute la partie. Autre élément sympathique, tout le monde - même les innocents - tente d'égarer l'inspecteur !
Bref ce jeu est un excellent jeu d'enquête, sa complexité le réserve toutefois aux plus âgés (12 - 13 ans minimum). Idéal dans une semaine à thème "enquêtes" ; cependant c'est un jeu pour 4 à 7 joueurs donc vite limité en grand groupe et très volumineux - contrairement à Comment j'ai adopté un gnou, il est impossible de le trimballer partout ! Pensez à faire tourner les rôles - celui du suspect est bien entendu donné au hasard, mais ceux de l'inspecteur et du greffier non - pour ne pas lasser vos jeunes.EnregistrerEnregistrer


N'hésitez pas à partager vos propres jeux favoris en commentaire ! A bientôt pour de nouveaux jeux sympas...


Commentaires